Tunisair: Les résultats de l’enquête sur la gestion du stock des pièces de rechange seront publiés aprés l’achèvement de l’audit


Les résultats de l’enquête sur les dépassements mentionnés dans le rapport de la cour des comptes, notamment ceux relatifs à la gestion du stock des pièces de rechange des avions et des ressources humaines de Tunisair, seront publiés une fois les travaux des services d’audit de la compagnie et des structures d’inspection et de contrôle relevant du ministère du transport seront achevés .

La compagnie aérienne a précisé dans un communiqué publié, lundi, que la préparation des avions et la sécurité des vols constituent une priorité et ” une ligne rouge ” à ne pas dépasser, précisant qu’elle œuvre, actuellement, à atteindre un niveau mondial de régularité technique d’environ 98%, sachant que le niveau actuel est estimé à 95%.

Au sujet de l’aptitude des avions au vol et la sécurité des vols mentionnés dans le rapport des cours des comptes, Tunisair a souligné que la responsabilité juridique et personnelle des techniciens dans ce domaine, constitue la plus grande garantie de l’application rigoureuse des règles de sécurité nationales et internationales.

Pour le transporteur national “aucune anomalie affectant la sécurité des vols ou l’aptitude au vol de ses appareils, exploités après avoir été soumises à toutes les formes de vérification et de contrôle des instances nationales et européennes spécialisées dans la sécurité aéronautique. “La société compte parmi les transporteurs les plus sûres”, d’aprés le communiqué.

Le 31ème rapport de la cour des comptes pour l’année 2018 publié, le 22 décembre 2018, a évoqué des soupçons de corruption en ce qui concerne la gestion du stock des pièces de rechange des avions de ” Tunisair “. Il a indiqué que la Compagnie aérienne nationale a fait décoller, depuis 2016, des avions avec plus de 5 pannes.

“Dépuis 2016, Tunisair a accordé l’autorisation de décoller à des avions avec plus de 5 pannes, alors que des problèmes de ce type ont causé des accidents d’avions pour d’autres compagnies aériennes, lit-on dans ce rapport qui rapporte également, les doléances des agents de navigation concernant la déterioration de la situation téchnique des avions et leur inquiétude quant à la sécurité des vols .

Selon le même rapport, Tunisair technics ne respecte pas les délais de fin de travaux de maintenance des avions qui restent cloués au sol, pour une plus grande période, perturbant ainsi a programmation des vols.

Ces infractions qui ont impacté négativement, le programme des vols, ont alourdi encore les charges de la compagnie à travers les charges supplémentaires de location d’avions et les charges d’indemnisation des voyageurs pour retards.

La flotte de la compagnie aérienne est passée de 32 en 2014, à 28 en 2017. L’âge moyen des avions est supérieur à 15 ans en 2017 alors qu’il est actuellement de 10 ans pour certaines compagnies aériennes africaines, d’après le rapport.

Les pertes subies par Tunisair en raison de la baisse de l’exploitation quotidienne de la flotte ont atteint entre 2012 et 2016, les 595 millions de dinar, selon la cour des comptes.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *