Oscaro se lance dans le pneumatique


Dans quelques jours Oscaro proposera des pneumatiques, 17 ans après sa création. Une diversification qui répond à la logique d’offrir tous les composants qui entrent en compte dans l‘entretien d’un véhicule, concurrence oblige.

Dans quelques jours Oscaro proposera des pneumatiques, 17 ans après sa création.
Dans quelques jours Oscaro proposera des pneumatiques, 17 ans après sa création.

Les salariés d’Oscaro sont sur le pont. Dans quelques jours, le site de vente en ligne se lancera à son tour dans la commercialisation des pneumatiques. Dix sept ans après sa création, la boutique de Pierre-Noël Luiggi emboîte donc le pas à ses concurrents comme Mister Auto et Yakarouler avec comme logique d’ « offrir une solution pour tous les besoins d’entretien d’un véhicule avec les prix les plus compétitifs » commente Paula-Maria Santucci, nouvelle attachée de presse d’Oscaro. Cette dernière laisse ainsi sous-entendre que d’autres familles de pièces feront leur apparition d’ici peu.

L’offre pneumatique d’Oscaro sera composée de 15 marques fabriquées par les grands industriels du secteur (lignes A et B). Elle sera riche de 10 000 références. « De quoi répondre à la quasi totalité de la demande » souligne Jérémie Chaussade, chef de projet.

La proposition d’Oscaro se différencie de la concurrence par son moteur de recherche de la bonne monte où seule la saisie de la plaque d’immatriculation suffira. Aussi, la livraison, sous 48h, sera gratuite même pour l’achat d’un seul pneumatique comme c’est le cas lors d’un accident.

Impossible de savoir si Oscaro possèdera son propre stock et qui sont ses fournisseurs. On ne connaitra pas plus ses ambitions sur ce marché. Avec désormais Autodis comme actionnaire, on peut imaginer qu’Oscaro profitera de la puissance d’achat de la centrale pour bénéficier de prix attractifs sur un marché du pneumatique où les marges sont très réduite.

« La récente mise en redressement judiciaire de 1001pneus témoigne de la difficulté de la vente en ligne de pneumatiques tant les marges sont maigres. Les profits restent minimes. Pratiquer des prix très bas est risqué. Il faut une gestion au cordeau et faire très attention à la gestion du stock et au frais de transport » réagit un spécialiste du secteur.

Reste que contrairement à ses compétiteurs, mais surtout le leader Allopneus, Oscaro persiste pour l’instant dans sa position de ne pas proposer un réseau d’installateurs. Une posture qui risque bien d’orienter les acheteurs vers la concurrence à moins qu’Oscaro cible en définitive les professionnels, déjà nombreux à acheter sur le site.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *