gestion des masques en Nouvelle-Aquitaine


illustrationLes tensions que connaît la France en matière d’approvisionnement en masques demandent une organisation de gestion et d’utilisation des stocks disponibles sur laquelle travaille activement l’ARS. Une enquête régionale a permis d’identifier les stocks et d’organiser la livraison des publics identifiés comme prioritaires. Un point sur la situation (au 18 mars 2020).

Une organisation sous l’égide de la stratégie nationale

La stratégie nationale demande que les masques bénéficient prioritairement aux professionnels de santé amenés à prendre en charge des patients Covid-19 en ville, à l’hôpital et dans les structures médico-sociales accueillant des personnes fragiles, ainsi qu’aux services d’aide à domicile, pour garantir la continuité de l’accompagnement à domicile des personnes âgées et en situation de handicap. Elle sera mise en œuvre en fonction des besoins en masques exprimés par ces acteurs.

Pour les régions où le virus ne circule pas activement, dont la Nouvelle-Aquitaine, la livraison du stock national a été réalisée le mercredi 18 mars.

Les établissements de santé sont livrés directement et centraliseront les stocks à destination des EHPAD et des structures médico-sociales concernées.

  • Pour la médecine de ville

Les masques à destination des professionnels de santé libéraux sont mis à leur disposition dans les officines de ville et leur seront remis sur présentation de leur carte de professionnel de santé (CPS) et de leur numéro au Répertoire Partagé des Professionnels de Santé (RPPS). 

  • Pour les services d’aide ou de soins à domicile

Des masques chirurgicaux sont délivrés pour les professionnels du domicile intervenant, pour les actes essentiels à la vie quotidienne, auprès des plus vulnérables (personnes âgées et handicapées notamment), lorsque ces derniers sont des cas suspects ou confirmés, afin de maintenir autant que possible les personnes à domicile.

  • Pour la population
    • Les personnes atteintes du Coronavirus sont fournies en masque à domicile par l’ARS,
    • Les personnes ayant des fragilités peuvent se faire prescrire des masques par leur médecin et aller les retirer, avec l’ordonnance, à la pharmacie.

Des mesures spécifiques prises en Nouvelle-Aquitaine

Au vu des besoins importants en masques émanant de l’ensemble des acteurs de santé, l’ARS Nouvelle-Aquitaine a lancé une enquête pour identifier les stocks de masques actuellement disponibles dans les établissements médico-sociaux, les administrations et collectivités locales de la région. Il s’agit de masques FFP2 et chirurgicaux périmés, mais dont l’efficacité, de l’avis d’experts, est garantie (seule la bonne tenue des élastiques doit être vérifiée pour permettre un bon ajustement sur le visage).

Ces stocks, d’environ 2 millions de masques FFP2 et chirurgicaux, seront répartis cette semaine selon les modalités suivantes :

  • L’ARS demandera aux établissements détenteurs de ces masques, pour la plupart des établissements sociaux et médico-sociaux, de conserver les quantités qui leur sont nécessaires pour leur fonctionnement,
  • Pour le surplus :
    • 40 % seront affectés aux établissements de santé en tension (masques FFP2),
    • 60 % seront répartis aux professionnels de santé libéraux (masques chirurgicaux) (priorité 1 : les médecins généralistes et les infirmiers/priorité 2 : les médecins spécialistes, les masseurs-kinésithérapeutes, les dentistes, les sages-femmes).

ARS





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *