ses actifs sous gestion ont atteint 63,5 MdsE Par Cercle Finance


© Reuters. Allianz RE: ses actifs sous gestion ont atteint 63,5 MdsE

Allianz (DE:) Real Estate annonce que ses actifs sous gestion (AuM) ont atteint un montant total de 63,5 Mds E à fin 2018, enregistrant une progression de +13% par rapport aux 56,4 Mds E atteints à fin 2017.

Les investissements directs et indirects en equity affichent une progression de +10%, à 44,2 Mds E, tandis que les opérations de financement progressent de +19% pour atteindre 19,3 Mds E dont 11,4 Mds E pour le portefeuille de dette américain et 7,8 Mds E pour le portefeuille européen. En Asie, l’activité enregistre un montant record de 3 Mds E contre 1,9 Md E un an auparavant.

Sur les 12 derniers mois, le Groupe a renforcé sa présence sur plusieurs marchés-clés, Chine, Inde, Londres, Prague ou encore Stockholm.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Source link

Projet de stockage et de réserve alimentaire de la CEDEAO : 31 422, 5 tonnes de céréales achetées auprès des producteurs


En 2016, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a initié le Projet d’appui au stockage de la sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest afin d’éviter les crises alimentaires. Lors de la réunion du comité de pilotage qui se tient à Lomé depuis le lundi 4 mars 2019, les pays ouest-africains dont le Bénin font le bilan de son évolution.

31 422 ,5 tonnes de céréales ont été achetées auprès des producteurs de la zone CEDEAO, dans le cadre du projet d’appui au stockage de la sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest. Ces réserves alimentaires ont été stockées dans des centres décentralisés au sein de l’espace communautaire.

Pour Sékou Sengaré, commissaire en charge de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eau de la CEDEAO, ce projet a réussi à constituer un stock physique cumulé de 31 422 ,5 tonnes de céréales achetées auprès des producteurs de la région. Ce stock comprend 8 273,28 tonnes de maïs, 8614,72 tonnes de sorgho, 9686,5 tonnes de mil et 4648 tonnes de riz.

«Le projet a permis aussi la mise en place des outils et des instruments de gouvernance de la réserve régionale de sécurité alimentaire de la CEDEAO», a-t-il indiqué.

Ce projet, initié par la CEDEAO et soutenu par l’Union européenne (UE) à hauteur de 56 millions d’euros (102,37 milliards de FCFA), vise à protéger les pays ouest-africains en cas de crise alimentaire, ceci, grâce à la constitution de réserves.

03 ans après sa mise en place, le comité de pilotage du projet tient une 4èmeréunion pour présenter et discuter des progrès et difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de la stratégie régionale de stockage, ainsi que les acquis et enseignements ( leçons apprises) de la mise en œuvre des différentes composantes du projet pour soutenir cette stratégie ; présenter et valider les rapports d’activités et financiers de l’exercice 2018; présenter et discuter les perspectives de la stratégie régionale de stockage, les enjeux et conditions de la pérennisation de la Réserve régionale de sécurité alimentaire ( RRSA)…

Selon les responsables du projet, le comité de pilotage a gagné son pari en ce qui concerne le stockage des réserves alimentaires et sa mise à la disposition des Etats en crise alimentaire.

Stratégie de mise en œuvre

Pour répondre efficacement aux crises alimentaires et renforcer la résilience des ménages dans une perspective de sécurité et de souveraineté alimentaires régionales durables, deux objectifs spécifiques ont été définis. Primo, il s’agira d’appuyer la mise en œuvre et la gouvernance de la stratégie régionale de stockage de sécurité via les trois niveaux de défense mobilisés en réponse aux crises alimentaires et nutritionnelles.

Ce volet consistera à appuyer la mise en place de la réserve régionale de sécurité alimentaire, les systèmes de stockage nationaux et leur mise en réseau et le système de stockage de proximité. Secundo, il sera question de renforcer les dispositifs d’information sur la sécurité alimentaire et la vulnérabilité pour une aide rapide et fiable à la décision, contribuant à l’indépendance et l’efficience de la gestion des réserves alimentaires aux différentes échelles locales, nationales et régionales.

Un volet qui donnera appui aux systèmes nationaux d’information, à Ecoagris et aux enquêtes de sécurité alimentaire et nutritionnelle ; au dispositif d’aide à la décision et renforcement des capacités de l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA).

Le Projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest est mis en œuvre à travers deux conventions de délégation avec l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) et l’Agence française de développement (AFD) et un contrat de subvention avec le Centre régional Agrhymet du Comité inter-états de Lutte contre la sécheresse au Sahel et en Afrique de l’ouest (CILSS).

Il s’articule autour des stocks de proximité, des stocks nationaux, et une réserve régionale de sécurité alimentaire permettant de faire jouer la solidarité régionale en cas de crise majeure. Les pays membres de l’organisation ouest-africaine doivent participer à la mutualisation d’au moins 5% des stocks nationaux au profit de la réserve régionale.

Pour Hans-Chritian Beaumont, représentant de l’UE à la réunion, le projet est important pour lutter contre la famine dans la sous-région».

«Tout le monde est conscient que nous sommes dans une phase où il y a beaucoup de choses à régler ensemble», a-t-il souligné.

Diverses études de capitalisation de bonnes pratiques de gestion de stocks nationaux et de proximité, de mutualisation de stocks nationaux, sur la connaissance et la préparation de la charte des stocks de proximité, la préparation d’un cursus de gestion de stocks de proximité, de sélection et entretien de farines enrichies, d’analyse des risques de production et prix de récolte, une campagne d’information aux organisations de producteurs, pour l’élaboration des plans de contingence sur la dimension alimentaire et nutritionnelle nationale et régionale et le manuel de procédures de la RRSA, parmi tant d’autres sont en cours de réalisation.

En effet, selon les directions définies par la CEDEAO, le stock régional doit être un instrument intégré à une politique régionale, articulant régulation du marché (pour réduire l’instabilité des prix et ses conséquences pour les ménages) et stockage de sécurité. Il doit s’agir d’un outil de souveraineté régionale.

Sa mise en place doit s’appuyer sur les dispositifs d’information et d’alerte des pays et de la région. Elle s’inscrit dans la politique de prévention et gestion des crises définie par la région et constitue un des éléments fondamentaux de la réponse aux crises.

A cette fin, le stock de sécurité régional est intégré dans le plan de contingence régional, toujours en cours d’élaboration

Par Félicienne HOUESSOU



Source link

La gestion privée de La Financière de l’Echiquier Par OPCVM360


© Reuters.

1 – Nous évaluons chaque situation pour définir votre “portrait d’épargnant”

2 – Nous construisons ensuite une allocation sur-mesure de vos avoirs

3 – Nous vous proposons plusieurs supports d’investissement adaptés à vos projets

4 – Nous vous tenons au courant régulièrement de l’évolution de votre portefeuille

Lire la vidéo

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Source link

Les sept péchés capitaux de la gestion de fonds Par OPCVM360


2/2
Les sept péchés capitaux de la gestion de fonds

2/2

Tout le monde sait qu’obtenir des performances supérieures à la moyenne sur le marché actions n’est pas une tâche aisée. Chez BLI, nous sommes convaincus que, pour atteindre cet objectif, il faut adopter une méthodologie d’investissement stricte et l’appliquer de manière rigoureuse. Mais lorsqu’il s’agit de prendre des décisions au quotidien, les choses se compliquent. Un facteur est en particulier problématique : l’esprit humain, qui se trouve derrière toutes les décisions !

L’illusion de l’efficience des marchés et de la rationalité des investisseurs
Notre méthodologie d’investissement implique d’acquérir des sociétés dotées d’un avantage concurrentiel, à un prix attractif, et avec un horizon d’investissement à long terme, sur la base des opportunités offertes par le marché. Les marchés financiers ne sont pas efficients. Dans un monde où l’investissement passif et les opérations à court terme sont de plus en plus populaires, les distorsions grandissantes entre les fondamentaux des entreprises et leurs valorisations devraient être à l’origine d’une grande variété d’idées dans la sélection des titres.

« Le principal problème de l’investisseur, voire son pire ennemi, c’est sans doute lui-même. »

Benjamin Graham

Il est cependant difficile de mettre en œuvre une telle approche et de prendre les bonnes décisions en matière de sélection de titres et de vente. La psychologie humaine et les émotions entrent en effet en jeu et influencent considérablement le processus de prise de décision. La branche de la finance qui couvre ce sujet s’appelle la « finance comportementale ». Elle produit des théories basées sur la psychologie humaine pour expliquer les anomalies des marchés actions et analyse la manière dont les investisseurs sont guidés par leurs biais cognitifs.

Les psychologues Daniel Kahneman* et Amos Tversky ont introduit les premiers la notion de biais cognitif il y a près de 50 ans, dans une publication de recherche intitulée Judgement under Uncertainty: Heuristics and Biases (« Juger dans l’incertitude : heuristiques et biais »). Leurs recherches sont devenues le point de départ de nombreuses théories sur les processus décisionnels. Preuve s’il en est que, bien souvent, le comportement humain, comme les décisions quotidiennes, est loin d’être rationnel.

Les sept péchés capitaux de la gestion de fonds
J’ai eu ma première révélation sur le thème de l’investissement comportemental il y a plus de 10 ans, après avoir lu un recueil de notes publiées par James Montier*, alors stratégiste en actions mondiales chez Dresdner Kleinwort Wasserstein. En s’appuyant sur la théorie de la finance comportementale, James Montier a exploré les faiblesses comportementales les plus évidentes inhérentes au processus d’investissement. Il a identifié plusieurs erreurs courantes que de nombreux gérants de portefeuille sont enclins à commettre et a rassemblé ses conclusions dans un livre blanc intitulé Seven Sins of Fund Management (« Les sept péchés de la gestion de fonds ») :

  • Prédire
  • Détenir un maximum d’informations – être plus informé ne veut pas dire être mieux informé
  • Rencontrer les entreprises
  • Se croire plus avisé que les autres
  • Avoir un horizon de court terme et négocier à outrance sur le marché
  • Croire tout ce qu’on lit
  • Prendre des décisions collectives
  • Lire la suite

    Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

    Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





    Source link

    Fondation Hirondelle : Logisticien (ne)


    La Fondation Hirondelle – Media for Peace and Human Dignity –  est une organisation suisse à but non lucratif créée en 1995 dont le siège est à Lausanne et la représentation Nationale à Kinshasa. Son but est de proposer de l’information à des populations qui sont confrontées à des crises pour leur permettre d’agir dans leur vie quotidienne et citoyenne. 

    Dans le cadre de ses activités à Kananga, la Fondation Hirondelle recrute un(e) Logisticien (ne)

    Responsabilités principales

    Gérer toute la logistique du bureau ;
    Superviser l’ensemble du personnel logistique du bureau (chauffeurs, gardiens,…) ;
    Organiser les meetings logistiques quotidiens, hebdomadaires et mensuels ;
    Superviser la rédaction de différents rapports logistiques du bureau ;
    Améliorer de façon permanente la qualité de la logistique du bureau ;
    Mettre en place les procédures logistiques de la Fondation Hirondelle ;
    Assurer une bonne communication entre les équipes logistiques, l’Administration et les différents services ;
    Faire respecter les règles de sécurité du bureau.

    Principales tâches :

    Approvisionnement

    Veiller à ce que les procédures d’achats et de gestion de stock soient respectées ;
    Effectuer les achats dans le respect des procédures de la Fondation Hirondelle ;
    Connaitre le marché local et ses évolutions ;
    Suivre les achats effectués par la coordination pour le bureau de Kananga ;
    Assurer la gestion, l’aménagement et la sécurité des espaces de stockage en rapport avec les volumes et les spécificités des marchandises, du matériel et des équipements stockés ;
    Assurer le suivi des mouvements de stock (entrées, sorties) et mettre à jour régulièrement le tableau de suivi de stock du bureau ;
    Assurer et contrôler la gestion et le suivi du stock de carburant ;
    Réaliser des inventaires réguliers des stocks.

    Gestion des équipements 

    Effectuer le suivi des équipements du bureau en utilisant les outils dédiés ;
    Réaliser des inventaires réguliers des équipements du bureau ;
    Assurer le suivi des réparations et des maintenances nécessaires pour chaque équipement ;
    Assurer la prise de responsabilité et l’utilisation des équipements par tous les utilisateurs du bureau ;
    Veiller à la sécurité de tous les équipements du bureau ;
    Mettre à jour chaque mois le tableau de suivi des équipements durables du bureau

    Gestion véhicules

    Veiller au bon entretien du parc roulant ;
    Etablir un suivi de consommation mensuelle des véhicules avec une réconciliation du stock carburant ;
    Organiser le planning des mouvements des véhicules ;
    Organiser le planning de travail des chauffeurs ;
    Contrôler la prise de responsabilité des véhicules et le respect des règles de conduite des chauffeurs ;
    Toutes autres taches demandées par son superviseur hiérarchique

    Sécurité

    Superviser et contrôler la mise en place des procédures de sécurité du bureau.

    Qualités personnelles

    Savoir-être ;

    Honnêteté;
    Rigueur;
    Flexibilité;
    Dynamisme;
    Réactivité;
    Esprit d’initiative;
    Discrétion.

    Profil recherché

    Avoir un diplôme de licence en gestion, logistique ou tout autre diplôme équivalent ;
    Avoir une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans le domaine de la logistique d’organismes (préférable) ;
    Avoir une bonne connaissance de l’outil informatique ;
    Avoir une capacité de travail avec une équipe multidisciplinaire ;
    Maitriser l’environnement Microsoft Office ;
    Avoir la capacité d’organisation du travail : respect des échéances, rationalisation, harmonisation, anticipation ;
    Parfaite maîtrise orale et écrite du français et des langues locales ;
    Tenir compte des besoins et contraintes pouvant être exposés, gérer la diversité des points de vue ;
    Représenter, convaincre et soutenir une position ;
    Expérience dans l’encadrement de personnel ;
    Connaissance de la province du Kasaï Central.

    Disponibilité : immédiate

    Résidence et lieu de travail exigé : Kananga

    Contenu du dossier de candidature : lettre de motivation + CV avec 3 références professionnelles mentionnées. Les copies des diplômes et attestations professionnelles seront demandées au candidat retenu pour le poste à la signature du contrat. Seules les candidatures sélectionnées seront contactées.

    Envoi des dossiers de candidature sous objet LOGISTICIEN par e-mail à l’adresse : [email protected]

    Date limite : le mardi 12 mars 2019 inclut

    Les candidatures féminines sont vivement encouragées

    Fait à Kinshasa, le 04/03/2019



    Source link

    Tech – TPE/PME : Stuffkeeper un nouveau service pour la gestion de vos stocks ! – Petites Affiches des Alpes-Maritimes


    Une technologie adaptée aux besoins des TPE/PME pour la gestion de leurs stocks


    Les clients de Staffbooker sont des entreprises de recrutement qui gèrent des centaines de tenues vestimentaires à prêter, des entreprises de location de matériel BTP, des magasins de location de déguisement / costumes, des entreprises événementiels avec un parc de matériel de scènes, etc.
    L’idée est venue lorsque les entreprises clientes de Staffbooker, se plaignaient de perdre entre 20 et 30% de leur stock de tenues chaque année après inventaire.

    Entre les oublis et les vols, cela se chiffre rapidement en pertes financières conséquentes.

    « Nous souhaitons équiper un grand nombre de PME Azuréennes pour faire baisser le taux de perte et responsabiliser les emprunteurs  » souligne Arnaud Rochette, le fondateur.

    L’équipe de R&D de Staffbooker a vite écarté la solution des puces électroniques RFID et NFC car trop contraignantes : lecteur très cher à acquérir, puces à coudre, étanchéité coûteuse.

    Le procédé d’utilisation est on ne peut plus simple : on colle des étiquettes avec un QR Code unique puis on scanne avec son smartphone et l’application Stuffkeeper pour le référencer. On le scanne à nouveau pour la sortie de l’article. On inscrit le nom à qui l’article est confié, une date de retour prévue et un numéro de téléphone. A la restitution, on scanne à nouveau, l’article réintègre le stock.

    Que ce soit des vêtements ou des objets/mobiliers, les entreprises n’ont besoin que d’étiquettes QR code (fourni par la société) et de leur smartphone !
    L’innovation se situe dans l’impression de codes uniques sur un support thermo-collant (si l’on veut l’utiliser pour des vêtements). Pas de coutures, une pression au fer à repasser et c’est fixé. Nous générons nos propres QR Codes sécurisés

    Simple et efficace !




    Il existe sur le marché plusieurs solutions très évoluées de gestion de stocks, couplés au CRM notamment. Or, de nombreuses TPE/PME n’ont pas besoin d’un système aussi complexe. Staffbooker a donc opté pour une solution sans matériel (si ce n’est le propre smartphone du client) et très économique : 15 euros HT par mois pour un compte. Les étiquettes s’achètent en sus sur le site stuffkeeper.fr (36€ HT pour une planche de 60 étiquettes autocollantes, 48€ HT pour une planche de 60 étiquettes thermocollantes).

    L’application Stuffkeeper est disponible sur l’AppStore iOS (APPLE) gratuitement. Nécessite un abonnement sans engagement de 15 euros HT par mois et l’achat d’étiquettes sur stuffkeeper.fr. La version Android arrive pour fin mars 2019.

    L’objectif pour Stuffkeeper est de convaincre 100 clients d’ici à l’été 2019.

    Staffbooker S.A.S. est implantée dans les locaux de EDHEC Incubator de Nice et bénéficie de l’accompagnement du CEEI de la Métropole de Nice.






    La société a bénéficié du prêt d’honneur INITIATIVE NCA en 2017 et du prêt d’honneur RESEAU ENTREPRENDRE en 2018. Tout a été conçu sur fonds propres. Actuellement l’entreprise cherche à financer le développement de Staffbooker V2.

    Le fondateur : Arnaud Rochette

    33 ans, né à Nice. Diplômé du BBA EDHEC 2008 en Marketing. Représentant de commerce dans le Bâtiment, puis créateur de 2 startups digitales. En parallèle, plus de 3000 heures de prestations événementielles entre Cannes et Monaco à différents postes (chef-hôte, voiturier, serveurs,

    superviseur, régisseur, etc).. Administrateur de EDHEC Alumni et administrateur de l’asso NICESTART(S)UP.





    Source link

    Federal Finance Gestion labellise 4 fonds ISR Par OPCVM360


    Ce label ISR, promu par les pouvoirs publics, est octroyé pour une durée de 3 ans et a pour objectif d’aider les particuliers à choisir des placements responsables et durables. Pour FFG, cette nouvelle obtention concerne 4 fonds d’investissement responsable:

    • Federal Ethi Patrimoine (ISIN : FR0013215969), un fonds appliquant une démarche sur-mesure conciliant une gestion de patrimoine adaptée au nouvel environnement économique et financier et l’intégration de critères éthiques spécifiques aux institutions catholiques.
    • Federal Obligation Variable ISR (ISIN : FR0013332624), un fonds apportant une alternative aux fonds obligataires classiques, notamment ceux à taux fixe, à travers une très faible sensibilité à la variation des taux d’intérêt.
    • AIS Mandarine Active (ISIN : FR0000994378), un fonds offrant une approche de gestion originale qui s’appuie sur l’action sociétale comme levier de création de valeur.
    • AIS Mandarine Opportunités (ISIN : FR0000447609), un fonds sélectionnant les sociétés françaises les plus à même de bénéficier sur le long terme des transformations structurelles de l’économie.
    • AIS Mandarine Entrepreneurs (ISIN : FR0000442949) – labellisé en 2018, un fonds sélectionnant des petites entreprises françaises qui concilient performance financière et impact social et environnemental positif.

    Lire la suite

    Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

    Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





    Source link

    partenariat avec Telstra en gestion d’espace aérien Par Cercle Finance


    © Reuters. Thales: partenariat avec Telstra en gestion d’espace aérien

    Thales annonce s’associer à l’opérateur de téléphonie mobile australien Telstra afin de bâtir un écosystème pour la gestion de l’espace aérien de basse altitude pour les appareils avec ou sans pilote, tels que les hélicoptères, les drones ou encore les taxis volants autonomes.

    Les deux groupes ont développé ensemble le prototype d’une solution de communication et de transfert de données destinée à préparer l’intégration d’appareils avec ou sans pilote dans l’espace aérien australien.

    Elle inclut la délivrance automatique d’autorisations de vol pour les drones, doublée d’une gestion dynamique de l’espace aérien. Cette collaboration favorisera le développement de nouveaux produits et services, ainsi que de nouvelles innovations.

    Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

    Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

    Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





    Source link

    Non, la Banque de France n’a pas cédé son or à la banque américaine JPMorgan


    Des lingots d’or. — Pixabay
    • Disparues, les réserves d’or français stockées à la Banque de France ? C’est ce que laisse penser une intox.
    • Elle soutient que ce stock a été cédé à la banque américaine JPMorgan.
    • Il n’en est rien : la Banque de France a bien conclu un accord sur l’or avec JPMorgan, mais il ne concerne nullement le stock français.

    Alerte sur l’or de la France ! A en croire différents articles anxiogènes particulièrement relayés sur les réseaux sociaux, ce précieux stock national, conservé en sécurité au sein de la Banque de France, aurait été confié à la banque américaine JPMorgan.

    « La gestion du stock d’or de la Banque de France, propriété collective des Français, vient d’être confiée, sans qu’ils en soient prévenus et sans la moindre explication, à une banque américaine à la réputation sulfureuse, JPMorgan & Chase », s’alarme ainsi Minurne, un blog « patriote de réinformation indépendant », au même titre que différents sites complotistes. Certains dénoncent en outre le rôle prétendument joué à distance par Emmanuel Macron en raison du poste de sous-gouverneure de la Banque de France occupé depuis janvier 2018 par
    Sylvie Goulard, éphémère ministre de la Défense sous Edouard Philippe.

    La capture d'écran du post Facebook relayant l'intox sur l'or de la Banque de France.
    La capture d’écran du post Facebook relayant l’intox sur l’or de la Banque de France. – capture d’écran/Facebook

    Si la Banque de France a bien récemment conclu un accord avec la banque JPMorgan, celui-ci ne prévoit nullement une cession du stock français.

    FAKE OFF

    Une source proche du dossier à la Banque de France indique à 20 Minutes : « La Banque de France conserve bien évidemment l’or de la France, mais l’accord signé avec JPMorgan consiste à leur donner la possibilité de stocker leur propre or et à faire des opérations dessus. On ne fait rien sur notre propre or, le stock est géré de manière passive. »

    « On offre du stockage à nos clients, principalement des banques centrales. L’objectif est qu’ils puissent faire des opérations sur leur propre or, s’ils ont intérêt à le vendre, à le prêter ou à acheter. Avant, toutes ces opérations ne pouvaient se faire qu’à Londres, ils étaient obligés d’envoyer leur or là-bas. La Banque de France a donc un intérêt à leur proposer ces services depuis Paris », poursuit-elle.

    « Tout l’or qui est conservé physiquement à la Banque de France ne lui appartient pas forcément, elle contient aussi les réserves d’autres banques centrales », confirme à 20 Minutes Catherine Lubochinsky, professeure à l’université de Paris 2 et membre du Cercle des économistes.

    Un stock d’or qui n’a pas changé depuis dix ans

    A l’origine de la rumeur, on trouve un article des Echos en date du 9 novembre 2018, qui révélait que la Banque de France avait conclu cet accord avec JPMorgan. « C’est une petite révolution dans le milieu très discret du trading sur l’or. La Banque de France a ouvert un compte à un établissement commercial privé afin de faciliter les transactions sur le métal précieux à Paris », expliquait alors le quotidien économique – avant que l’agence de presse Reuters n’évoque à son tour l’info quelques jours plus tard
    dans une dépêche.

    Une phrase tournée au conditionnel dans l’article des Echos a toutefois pu inquiéter certains internautes et alimenter ces craintes : « Il s’agit de rendre liquide l’or qui se trouve à Paris, résume un connaisseur. Mais pas tout le stock : l’or de la clientèle essentiellement. Les réserves de l’Etat français devraient, elles, être exclues de ces transactions. »

    Sur ce point précis, la source proche du dossier indique : « Notre cadre opérationnel ne nous interdit pas de faire des opérations sur notre or mais dans les faits, nous ne le faisons pas. » Et d’ajouter : « Nos clients sont des clients de longue date et l’or est stocké depuis longtemps à la Banque de France, les services sur l’or n’ont rien de nouveau. Le contrat avec JPMorgan ouvre l’accès à l’une des plus actives banques commerciales sur le marché de l’or et qui est intéressée à être active sur la place de Paris. On ouvrira peut-être cet accès à d’autres banques commerciales à l’avenir. »

    « L’encours d’or s’élevait à fin décembre 2018 à 78,3 millions d’onces, soit 2436 tonnes. Ce chiffre n’a pas varié depuis 2009, date des dernières ventes d’or », conclut-elle, alors que la Banque de France met chaque mois à disposition du public, sur sa page des réserves nettes de change, l’encours d’or de la France.

    >> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse [email protected]

    20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre la désinformation. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.



    Source link