L’AMF autorise BlackRock à créer une société de gestion alternative Par Reuters


© Reuters. L’AMF AUTORISE BLACKROCK À CRÉER UNE SOCIÉTÉ DE GESTION ALTERNATIVE

PARIS (Reuters) – L’américain BlackRock (NYSE:) a annoncé jeudi avoir reçu le feu vert de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour créer une société de gestion alternative en France.

Le numéro un mondial de la gestion d’actifs, qui est aussi le leader mondial des fonds indiciels cotés, souhaite renforcer ses activités dans l’Hexagone dans la perspective de la sortie l’an prochain du Royaume-Uni de l’Union européenne (Brexit).

La création en France de cette société dédiée aux fonds d’investissement alternatif (hedge funds) « s’inscrit dans notre stratégie de croissance de notre activité de gestion alternative et dans nos efforts de développement d’une plate-forme différenciée au service de nos clients dans le monde entier, et en particulier en France », explique BlackRock dans un communiqué.

Début juillet, une source proche de BlackRock avait indiqué à Reuters que le gestionnaire d’actifs voulait renforcer ses effectifs à Paris et y implanter une activité de gestion alternative.

C’est depuis Paris que le groupe américain compte piloter sa stratégie d’expansion en France, en Belgique et au Luxembourg.

En vue du Brexit, qui privera les établissements financiers basés à Londres du passeport européen nécessaire à leur activité au sein du marché unique, les autorités françaises bataillent pour essayer d’attirer en France les financiers londoniens.

L’édition 2018 l’indice Z/Yen montre cependant que Francfort, en Allemagne, a plus gagné en attractivité que Paris.

(Matthieu Protard et Inti Landauro, édité par Bertrand Boucey)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Source link

JPMorgan Chase crée une division gestion de fortune au Luxembourg Par Reuters


© Reuters. JPMORGAN CHASE CRÉE UNE DIVISION GESTION DE FORTUNE AU LUXEMBOURG

(Reuters) – JPMorgan Chase (NYSE:) a annoncé mardi la création d’une division dédiée à la gestion de fortune au Luxembourg et le renforcement de ses activités de banque d’investissement et de conservation de fonds.

Dans le cadre de cette réorganisation, la banque américaine fusionnera également sa filiale luxembourgeoise avec sa division internationale basée à Londres.

(Diptendu Lahiri à Bangalore; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Source link

La société de gestion de fonds JTC rachète la firme Minerva, avec comme objectif d’étendre ses services en Afrique subsaharienne


(Agence Ecofin) – JTC, une société de gestion de fonds cotée sur le London Stock Exchange, a conclu un premier accord portant sur le rachat de Minerva, une société qui fournit des services financiers aux entreprises et aux particuliers.

JTC prévoit de finaliser ce rachat au plus tard en novembre 2018 lorsque la firme aura reçu toutes les approbations réglementaires y afférentes.  

Une fois que la transaction sera bouclée, la firme JTC qui est basée à Jersey dans les îles anglo-normandes prévoit d’ouvrir un bureau de représentation à Dubaï aux Emirats arabes unis. La société compte aussi étendre sa présence en Afrique subsaharienne, en Inde et en Asie tout en renforçant son offre de services à Maurice, à Genève, à Singapour et à Londres.

« Nous sommes ravis d’annoncer cette importante acquisition. Minerva a une longue expérience dans des marchés d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient. Avec notre empreinte opérationnelle et notre base de clients, nous stimuleront la croissance future de notre entreprise », a déclaré Nigel Le Quesne, directeur général de JTC.

Chamberline Moko





Source link

La Halle muscle ses outils informatiques



Devenir « customer centric » beaucoup de marques le clament haut et fort. Au-delà de l’effet buzz, cette réorganisation des procédures autour du client impose de nouveaux outils. La Halle, enseigne de vente de vêtements et de chaussures du groupe Vivarte, fondée en 1981, a investi dans des solutions fournies par Comarch.


Les objectifs du projet portent à la fois sur une fluidification des parcours clients et sur l’optimisation des processus opérationnels pour améliorer la qualité de service et de conseil aux consommateurs. En central, ces nouveaux outils doivent permettre de réconcilier les données du magasin et du web pour mieux travailler les données CRM.


Une meilleure vision du stock pour plus de services

Plusieurs modules seront déployés sur environ 5000 appareils dans les 900 magasins de l’enseigne. Précisément, le distributeur adopte un « Order Management System », soit un outil d’orchestration des commandes. Cet outil est le « must have » d’une transformation omnicanale réussie et permet une gestion intelligente des stocks avec une multiplication des services cross-canaux (store-to-web, click-and-collect, e-reservation et ship-from-store). L’OMS va de paire avec une solution Store Back Office, de gestion des stocks en temps réel.


En magasin, La Halle dope sa caisse avec Comarch POS qui gère la partie classique paiement  et la gestion des promotions et de la fidélité clients avec une connexion sur le CRM et le niveau des stocks. Le vendeur accède ainsi à plusieurs niveaux d’informations pour mieux servir le client. L’enseigne prévoit d’ailleurs une version en mobilité pour renseigner et encaisser le consommateur aussi dans les rayons.


L’enseigne comme le fournisseur ne divulguent pas d’informations sur le montant de l’investissement, que l’on peut imaginer conséquent.



Source link

mediacongo.net – Petites annonces – Vente des logiciels de gestion


Description

Ventes de logiciels de gestion :

Logiciel complet de la Gestion de stock, facturation, caisse, banque et la comptabilité Générale et Analytique en système « OHADA révisé » multi société, multi devise, multi exercice en réseau et en internet.

Logiciel de la comptabilité Générale et Analytique « SYSINFOCOMPTA » en système OHADA révisé (multi société, multi devise, multi exercice).

Logiciel de la paie (en Net et Brut) avec tous les modules de la paie : Salaire, Congé, Gratification, Décompte, les ventilations, les interfaces vers la comptabilité, les états de paiements des organisme tel que INSS, INPP, DGI et ONEM.

Logiciel de gestion des élèves et minerval.



Source link

est ‘préoccupé par la gestion désastreuse de TIM’ Par Cercle Finance


© Reuters. Vivendi: est ‘préoccupé par la gestion désastreuse de TIM’

Dans un communiqué diffusé ce soir, Vivendi (PA:), premier actionnaire de Telecom Italia (MI:) (TIM) avec 24% des actions, se dit ‘profondément préoccupé par la gestion désastreuse de TIM depuis qu’Elliott a pris le contrôle du conseil d’administration à la suite de l’assemblée générale du 4 mai’.

Le groupe pointe ainsi ‘des performances boursières dramatiques’, marquées par un cours en chute d’environ 35% depuis le 4 mai : ‘[Le cours] est au plus bas depuis 5 années alors que dans son position paper du 9 avril, Elliott promettait un doublement du cours de Bourse en deux ans.’

Par ailleurs, Vivendi estime que la nouvelle gouvernance ‘est défaillante : la propagation de rumeurs (dont celle du départ du CEO) provoque des dysfonctionnements nuisibles à la bonne marche et aux résultats de TIM’.

Le groupe indique néanmoins rester convaincu de l’important potentiel de développement de Telecom Italia.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Source link

Vivendi reste « profondément préoccupé » par la gestion de TIM Par Reuters


© Reuters. VIVENDI RESTE « PROFONDÉMENT PRÉOCCUPÉ » PAR LA GESTION DE TIM

PARIS (Reuters) – Vivendi (PA:), principal actionnaire de Telecom Italia (MI:) (TIM), a de nouveau exprimé mercredi ses inquiétudes sur la situation de l’opérateur télécoms italien depuis que le fonds activiste Elliott a pris le contrôle de son conseil d’administration.

Elliott a pris le contrôle du conseil en mai après avoir bataillé ferme deux mois durant pour remettre en cause la manière dont Vivendi gérait l’opérateur.

Vivendi est « profondément préoccupé par la gestion désastreuse » de TIM, a fait savoir le groupe français dans un communiqué, en évoquant des performances boursières « dramatiques » et une nouvelle gouvernance « défaillante » sur fond de rumeurs provoquant « des dysfonctionnements nuisibles à la bonne marche et aux résultats de TIM ».

Premier actionnaire de TIM avec 24% du capital, Vivendi reste toutefois « convaincu de l’important potentiel de développement » de l’ancien monopole des télécoms en Italie.

Le groupe français avait déjà exprimé ses inquiétudes fin juillet.

Le président de TIM, Fulvio Conti, nommé en mai avec le soutien d’Elliott, a rejeté mercredi les accusations de Vivendi, les qualifiant d' »absurdes et infondées ».

« Depuis sa nomination, le conseil, dans sa totalité, a travaillé et travaille toujours à mettre en oeuvre le plan stratégique mis en place par Vivendi », a-t-il déclaré dans un communiqué.

(Benjamin Mallet et Juliette Rouillon, édité par Bertrand Boucey)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Source link

Assurance vie : mes‑placements.fr lance la gestion pilotée avec Amiral Gestion et Active Asset Allocation


Assurance vie


Le contrat d’assurance vie en ligne Mes placements.fr Liberté (Spirica) propose deux offres de gestion pilotée « multipoches » avec Amiral Gestion et le robo-advisor Active Asset Allocation. 

La gestion pilotée réalisée par les grands noms de la gestion d’actifs se démocratise. Le courtier d’assurance vie en ligne Mes-placements.fr lance pour son contrat d’assurance vie  Mes placements Liberté, assuré par Spirica, deux offres de gestion pilotée.

La première est gérée par la société de gestion Amiral Gestion, spécialiste en stock picking (séléction de valeurs) qui propose deux mandats : Amiral Flexible ou Amiral Actions. Le coût est de 0,20 % en complément des 0,50 % de frais de gestion annuel pour les unités de compte.

La seconde gestion pilotée est réalisée par la fintech Active Asset Allocation (AAA) et propose trois mandats : Modéré, Tonique et Offensif. Le coût supplémentaire est de 0,30 %.

A noter que le contrat Spirica propose une gestion « multipoches », autrement dit la possibilité au sein d’un même contrat d’investir une partie en gestion pilotée et une autre partie en gestion libre. Pour des raisons informatiques (reconnaissance des codes ISIN), de nombreux contrats d’assurance vie en ligne ne peuvent pas encore combiner la gestion libre et la gestion pilotée. Il faut ouvrir deux contrats séparés.

« Nos clients bénéficient d’une véritable liberté dans le choix des supports et des profils de gestion : investir son épargne en gestion libre et/ou en gestion pilotée et bénéficier de l’expertise de deux sociétés de renoms, experts de l’allocation », se félicite Eric Girault, fondateur et président de Mes placements.fr.

Il s’agit d’une « première pour Amiral Gestion », comme le fait remarquer Jean-Baptiste Barenton, responsable gestion privée d’Amiral Gestion. « Pour mes-placements.fr, nous avons mis en place deux profils de gestion répondant aux demandes de diversification d’une clientèle exigeante tant en termes de risque que de performance ». Active Asset Allocation est également « la première fintech à proposer une gestion pilotée chez mes-placements.fr », indique Adina Grigoriu, sa co-fondatrice et pdg.

Créé en 1999, le courtier en ligne Mes-placements.fr a séduit 28 000 clients pour 1,2 Md€ d’encours gérés. Il a recruté en début d’année 2018 comme directrice générale associée Marie-Anne Jacquier, ancienne directrice générale de UAF Life Patrimoine. 

CMG






Source link