SocGen réfléchit à l’avenir de sa filiale de gestion Lyxor, selon Bloomberg Par Reuters



PARIS (Reuters) – Société générale réfléchit à l’avenir de sa filiale de gestion d’actifs Lyxor, qui pourrait passer par une vente ou un rapprochement, rapporte jeudi Bloomberg.

Selon l’agence de presse, qui ne cite pas ses sources, la banque française, qui a en début d’année accéléré sa restructuration pour redresser sa rentabilité et sa solvabilité, n’a pas encore pris de décision définitive sur le sujet et pourrait aussi décider de conserver sa filiale.

Lyxor gère un portefeuille de quelque 151 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

Le secteur de la gestion d’actifs est soumis à une intense concurrence et connaît depuis plusieurs mois une nouvelle vague de consolidation.

NOTE: Ces informations n’ont pas été vérifiées par Reuters, qui ne garantit pas leur exactitude.

(Bureau de Paris, Matthieu Protard pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Source link

Le marquage des stocks d’armes des forces de défense et de sécurité nationales a démarré – Togo-Presse


La Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération, la Circulation et le Trafic illicite des Armes légères et de Petit calibre (CNLPAL), en collaboration avec les agences du Système des Nations Unies, a procédé, ce 22 août,, au démarrage de l’opération de marquage des armes des forces de défense et de sécurité. L’opération qui a débuté avec le stock des armes de la Police nationale entre dans le cadre du Projet d’Assistance à la Sécurité physique, Gestion de stocks, marquage et destruction des armes obsolètes. Le but est de contribuer à faciliter les enquêtes de la police judiciaire et à assurer la sécurité nationale et internationale dans un contexte de lutte contre les crimes organisés et le terrorisme.

L’opération de marquage des armes des forces de défense et de sécurité nationale a débuté hier, à la place d’armes de la Direction générale de la Police Nationale à Lomé. Ceci, en présence du président de la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération, la Circulation et le Trafic illicite des Armes légères et de petit calibre (CNLPAL), le Commissaire divisionnaire de police, TêkoMawuli Koudouovoh, du directeur général de la police nationale, le Lt.col. Yaovi Okpaoul, le représentant du Centre des Nations Unies pour la Paix et le Développement en Afrique (UNREC) et de plusieurs autres responsables des forces de défense et de sécurité nationales.

Selon le président du CNLPAL, cette opération de marquage des armes s’explique par la situation sécuritaire très préoccupante en Afrique de l’Ouest marquée par la recrudescence de la criminalité transnationale organisée, les braquages, les vols à main armée, le phénomène des coupeurs de route, les conflits intercommunautaires et le terrorisme. Cette activité, a soutenu M. Koudouovoh, s’explique également par le lien très étroit entre les armes légères et de petit calibre et la commission de ces crimes, dans le sens où les réseaux criminels sont animés par ces armes qui créent l’insécurité, laquelle sabote les efforts de développement des Etats. C’est pourquoi, le Togo, sous l’impulsion du chef de l’Etat, s’active pour rechercher par la population, la solidarité et par le professionnalisme des structures étatiques les stratégies idoines pour lutter contre le fléau, a-t-il soutenu. « Parmi ces stratégies se trouve le marquage des armes auquel nous assistons ce jour à la DGPN », a relevé le président du CNLPAL. A son avis, le marquage est une stratégie qui facilite le traçage des armes, les enquêtes au niveau de la police judiciaire et protège les populations. « Nous sommes très satisfaits du travail qui a commencé ici avec nos équipes sur le terrain. Ces équipes vont sillonner le pays pour marquer les armes. Nous demandons à tous nos compatriotes de réserver un bon accueil à ces techniciens, parce que le marquage n’a pour seul objectif que de protéger nos populations et de lutter contre la grande criminalité surtout les braquages et le terrorisme », a conclu  M. Koudouovoh.

 

Blandine TAGBA-ABAKI

 

 

 



Source link

Le Nouvelliste – L’État s’apprête à payer deux milliards de gourdes aux compagnies pétrolières


L’État s’apprête à payer deux milliards de gourdes aux compagnies pétrolières

Publié le 2019-08-19 | Le Nouvelliste

« La direction du trésor est déjà autorisée à faire différents versements aux compagnies pétrolières afin d’apporter une solution au problème de trésorerie que confrontent ces compagnies », a confié au journal le ministre de l’Économie et des Finances, Ronald G. Décembre, lundi 19 août 2019.             

Plus tôt dans la soirée, une source gouvernementale a indiqué au journal qu’une réunion doit se tenir mardi avec les compagnies pétrolières qui casquent au point, qu’avec leur problèmes de trésorerie, qu’il ne leur « est plus financièrement et commercialement sain de faire des cargaisons complètes ».     

Selon une source du ministère de l’Économie et des Finances, l’État s’apprête à payer deux millards de gourdes aux compagnies pétrolières. Cette annonce de versements aux compagnies pétrolières à qui l’État haïtien doit quatre milliards de gourdes, selon une source, intervient au moment où des rumeurs de rareté inquiètent le marché. 

Les compagnies, non sans angoisse, « font de la gestion de stock pour ravitailler le marché », a confié au journal une source proche d’une compagnie pétrolière lundi après-midi. « Certaines compagnies ont dû faire  le rationnement en ne livrant qu’aux stations à essence et pas à leurs autres clients », a expliqué une source proche d’une autre compagnie. 

A quelques semaines de la rentrée des classes, des opérateurs espèrent avoir des perspectives moins angoissantes à l’horizon. « Pour l’instant, il n’y a pas eu de paiement et il est difficile de prévoir ce que sera la situation en septembre. En attendant, chaque compagnie gère son stock pour pouvoir ravitailler le marché », a simplement assuré au journal cette source. 

Le journal a appris qu’il y a eu des réunions et des consultations précédentes avec le ministère de l’Economie et des Finances. Il y a une appréhension, chez de petites compagnies, que l’État cherche des arrangements avec les plus grosses. Cependant, quelles que soient les formules choisies, le problème persistera tant et aussi longtemps que l’Etat continuera de subventionner le prix des produits pétroliers à la pompe », a expliqué une autre source. Le journal a appris, lundi soir, q’une réunion était prévue mardi avec les compagnies pétrolières.                                             





Source link

Madagascar s’engage à ne plus vendre ses stocks de bois précieux


La Grande île est tristement connue pour ces nombreux trafics de bois précieux et notamment de bois de rose, exportés très souvent vers la Chine, même si la coupe et l’exportation sont interdites. Madagascar s’est engagé à ne plus en vendre, « pour le moment ».

L’annonce est arrivée lundi 19 août par la délégation du ministère malgache de l’Environnement à la conférence de la Cites, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. C’est la première participation de Madagascar à cette réunion, qui a lieu en ce moment à Genève.

« Aucune commercialisation de bois précieux n’est envisagée pour le moment », a annoncé le secrétaire général du ministère de l’Environnement, Lala Ranaivomanana, lors de son discours devant le comité permanent de la Cites. Si l’État malgache parvient à prendre contrôle de la totalité des bois précieux déjà coupés et à disposer des capacités nécessaires en matière de contrôle forestier, la vente pourra reprendre, précise le ministère.

La vente sera destinée en priorité à l’utilisation locale, pour la réhabilitation des œuvres d’art et l’artisanat. Une décision positive mais insuffisante pour les organisations de la société civile engagées dans la défense de l’environnement.

« Il faut d’abord sanctionner les barons actuels et passés de la mafia du trafic de bois de rose, explique Ndranto Razakamanarina, le président de l’Alliance Vohary Gasy. C’est une condition indispensable pour une meilleure gouvernance des ressources naturelles. » Le responsable de cette plateforme réunissant 27 ONG malgaches regrette aussi que « le ministère de l’Environnement n’associe pas la vraie société civile, notamment lorsqu’il s’agit de faire les inventaires des stocks sur le terrain ».

Même son de cloche pour la coalition Lampogna, qui œuvre dans l’est du pays, où pousse la plupart du bois précieux. Son fondateur, Clovis Razafimalala, déplore « le manque de transparence de l’État sur la gestion des stocks de bois précieux ».

« Pour gérer les stocks, il faut mettre en place une commission mixte avec la société civile et les collectivités locales qui connaissent parfaitement les mécanismes de ce trafic, poursuit ce défenseur des ressources naturelles. Ensuite, nous déciderons ensemble de ce qu’il faut faire avec ce bois coupé saisi. Par exemple, il ne faut pas gérer le stock en comptant les rondins mais en mètres cubes ou en tonnes, parce qu’on peut couper un rondin pour en obtenir quatre et cela permet encore les trafics. »

Le ministère de l’Environnement a fait savoir que la Cour spéciale de lutte contre le trafic de bois de rose et bois d’ébène mis en place l’année dernière a condamné 19 accusés à 20 ans de travaux forcés et à une amende de 25 000 euros chacun.



Source link

Santé: haro sur les pénuriesde médicaments



En 2008, quarante-quatre traitements jugés comme essentiels aux patients étaient en rupture de stock
 ; dix ans plus tard, en 2018, ce sont cette fois, selon les estimations, 868 médicaments qui étaient en pénuries (en « tensions » ou de « ruptures d’approvisionnement »). En juin, 2 318 médicaments étaient « en tension » dans les 21 000 officines de l’Hexagone. Près d’un Français sur quatre y a été confronté, selon les sondages effectués.

Ce constat, dressé l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), inquiète de nombreux spécialiste. Hier, ils sont 26 membres d’un même collectif à avoir signé une tribune chez nos confrères du Journal du Dimanche afin de réclamer des mesures d’urgences auprès des pouvoirs publics. « Les malades sont les premières victimes », dénoncent ces médecins et chefs de service hospitaliers, qui notent que ces manques « ne touchent pas les très chères innovations thérapeutiques mais des médicaments peu coûteux qui, bien qu’anciens et tombés dans le domaine public, constituent toujours l’essentiel de la pharmacopée ».

80 % des principes actifs sont fabriqués hors d’Europe, contre 20 % il y a trente ans

S’ils saluent les mesures mises en place ces dernières années, notamment l’obligation donnée aux laboratoires pharmaceutiques de mettre en place des plans de gestion des pénuries, ils estiment que « l’efficacité de ces mesures apparaît jusqu’alors dérisoire », car ces plans visent justement à «
 gérer les pénuries »
et non « à les prévenir ».

Les signataires, demandent donc que soient imposées aux laboratoires pharmaceutiques titulaires de l’autorisation de mise sur le marché « la constitution et la gestion de stocks » de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur, comme les traitements contre les cancers, les maladies cardiaques, l’hypertension, mais aussi les antibiotiques, les corticoïdes, les vaccins. Plusieurs mois de stocks permettraient, selon les 26 spécialistes, d’amortir les défauts d’approvisionnement.

Ces praticiens appellent à ce que « soit rapatriée en Europe la production des principes actifs 
» et demandent la création d’un « établissement pharmaceutique à but non lucratif, si possible européen », comme cela est le cas aux États-Unis. Il faut savoir qu’aujourd’hui, 80 % d’entre eux, que nous utilisons sont fabriqués hors d’Europe, contre 20 % il y a trente ans. Ces médicaments, tombés dans le domaine public, ont vu leur production être délocalisé essentiellement en Inde, en Chine ou en Israël.

Les médicaments victiment de la guerre des prix

Le phénomène est aggravé par le principe du flux tendu. Pour éviter les pertes, limiter les coûts, les labos réduisent au maximum les stocks, alors que la demande mondiale et l’exigence de qualité augmentent. Et quand les quantités sont trop limitées, ils préfèrent vendre aux pays les plus offrants. Cela crée les pénuries, estiment les praticiens : « Les ruptures d’approvisionnement sont liées à une incapacité plus ou moins prolongée de production des laboratoires pharmaceutiques, qu’ils soient eux-mêmes façonniers ou qu’ils aient confié cette tâche à des sous-traitants souvent médiocrement intéressés par la fabrication de médicaments de faible rentabilité. Dans la plupart des cas, après des semaines ou des mois de pénurie, les médicaments réapparaissent sur le marché avec des augmentations non contrôlées des prix ».

À savoir

Ce n’est pas la première fois que des médecins s’insurgent et en appellent à l’État pour éviter des pénuries de médicaments.

En octobre 2018, le collectif Parkinson avec le soutien de neurologues avait lancé une pétition pour dénoncer les ruptures de stock, qui concernent d’abord des anticancéreux.

Le Sénat a rendu publique, au même moment, en octobre 2018, un rapport intitulé « Replacer l’éthique de santé publique au cœur de la chaîne du médicament ». Le document préconise 30 propositions, parmi lesquelles «
 la relocalisation de la production de certains médicaments, jugés essentiels »,
en Europe, en incitant les entreprises à produire en France, grâce à des « exonérations fiscales », et à dénoncer publiquement les mauvais élèves.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a présenté en juillet une feuille de route à l’Ordre des pharmaciens avec, comme axes principaux,« remplacer le médicament indisponible initialement prescrit par un autre médicament », et des « achats groupés » et un partage d’information concernant les situations de pénuries au niveau européen.

Les propositions devraient être finalisées à la rentrée, en septembre.





Source link

Aston Martin vendu au profit de Ferrari


Montbleu Étoiles est un fonds de stock-picking opportuniste, axé sur le secteur du luxe européen. Il est exposé entre 75% et 100% de ses actifs en actions, de toutes capitalisations, de sociétés européennes.

Au cours du mois de juillet, les gérants du fonds ont renforcé leur ligne en Kering qui fait partie de leurs valeurs favorites. Ils ont parallèlement soldé leur position en Aston Martin au profit de Ferrari.

Enfin, le fonds a renforcé quelques dossiers défensifs tels que EssilorLuxottica qui a affiché des résultats solides pour clôturer la première partie d’année, ou encore L’Oréal dont les résultats historiques n’ont pas empêché quelques investisseurs de prendre leurs bénéfices sur la valeur.

Montbleu Étoiles a diminué de 1,5% tandis que le Stoxx Europe 600 a enregistré une légère hausse de 0,3% sur le mois de juillet.



Source link

Cac Mid & Small : Et si Jousse-Morillon avait raison ?


Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Fin février, j’évoquais le cas de la liquidation du fonds Stock Picking France de la société de gestion Jousse-Morillon . Etant entendu qu’il s’agissait historiquement de l’un des meilleurs fonds spécialisés sur les moyennes et petites capitalisations, le parti pris de la maison de gestion de liquider la structure avait alors retenu l’attention des milieux financiers.

En règle générale, dans tout corps de métier, tout libéral partant par exemple à la retraite va tenter de monnayer sa patientèle à un repreneur. Or, plutôt que de revendre son fonds à une autre société de gestion (ce qui se serait probablement fait à très bon prix) comme l’illustre l’article de Challenges ci-dessus, Jousse Morillon a tout simplement décidé de fermer boutique et de retourner le cash à ses clients.

Cela en dit long sur l’éthique de la maison et l’estime de sa clientèle. Mais pas seulement. Comme je l’écrivais fin février, je pense aussi que cela peut être révélateur des perspectives boursières du secteur pour le moins incertaines selon Jousse-Morillon. Or à mi-chemin de cet exercice 2019, la sous-performance de ce segment tend à leur donner raison…

Fin juillet, je vous avais parlé des écarts de valorisation actuellement en place entre les valeurs de type « value » et « growth » qui trouve d’ailleurs une autre illustration dans la sous-performance entre big et mid/small cap. Allons-nous assister à un rattrapage, et donc une « remontada » de ce segment ? Rien n’est moins sûr…

Une sous-performance qui pourrait se prolonger

En effet, alors que les grands indices comme le ont été attaqués depuis le début du mois, l’indice CAC Mid&Small n’a pas été épargné et a suivi cette trajectoire baissière, comme l’illustre mon graphique de long terme ci-dessous (pris en base mensuelle). Alors que la rupture du dernier trimestre 2018 (cf cercle noir) n’a, contrairement aux grands indices, jamais été « reconquise », il est bien possible que la baisse ne soit pas terminée.

Cac Mid & Small : Et si Jousse-Morillon avait raison ?

Cac Mid & Small : Et si Jousse-Morillon avait raison ?

Auquel cas, une sortie baissière du canal ascendant de long terme (visible en pointillés noirs ci-dessous) pourrait alors bien ramener les valorisations du segment encore 20% plus bas …

En résumé, gare aux idées reçues selon lesquelles certains titres auraient « déjà trop baissé » ou sont « trop bradés ». Car si la baisse des Bourses doit se poursuivre d’ici la rentrée, la période des soldes pourrait bien n’avoir seulement que débuté sur le segment des valeurs moyennes…





Source link

Carrefour France choisit Symphony RetailAI


Symphony RetailAI, fournisseurde solutions Retail à base d’intelligence artificielle, annonce la signature d’un contrat majeur avec Carrefour France, le distributeur souhaitant optimiser l’ensemble sa supply chain.

L’enseigne Carrefour au Brésil utilise déjà les solutions de l’éditeur pour la gestion de sa supply chain, la prévision et l’optimisation des approvisionnements de ses entrepôts et points de vente.

Optimisation de la supply chain omnicanal

Les solutions Symphony RetailAI sélectionnées par Carrefour France couvriront trois domaines stratégiques :

  • la gestion des approvisionnements avec la solution SR Warehouse Replenishment pour optimiser les approvisionnements des 90 entrepôts qui servent à la fois les points de vente de l’enseigne partout en France (hypermarchés, supermarchés, magasins de proximité) et ses activités e-commerce (drives et livraisons à domicile) ;
  • l’optimisation des circuits logistiques avec SR Flow Optimization, qui permettra de modéliser et de simuler les flux de marchandises dans toutes ses dimensions (transport, logistique, gestion des stocks, distribution) pour maximiser la rentabilité end-to-end (service, stock et coûts) ;
  • le pilotage de la performance avec SR Replenishment Insights, grâce à des fonctionnalités de Business Intelligence opérationnelles et des tableaux de bord fournissant une visibilité complète sur les taux de services, les flux de marchandises et les stocks.



Source link

Conférence « Go Digital » à propos de la gestion de stock — Guichet.lu


La House of Entrepreneurship organise un workshop ayant pour thème la gestion  de stock et les différents logiciel des gestion de stock disponibles.

Ce workshop vous permettra de mieux connaître :

  • les enjeux d’une mauvaise gestion de stock ;
  • les méthodes d’inventaire et de valorisation de stock.

Cet évènement est gratuit et aura lieu dans les locaux de la House of Entrepreneurship, le 27 août 2019 de 17h30 à 19h30.

Si vous souhaitez y participer, n’hésitez pas à vous renseigner et à vous inscrire en ligne.

 



Source link

Alerte emploi du vendredi 2 août


dc

En partenariat avec les Pôle Emploi de Langon et Marmande, 17 offres d’emploi à pourvoir rapidement à Marmande, Castelmoron sur Lot, Argenton, Cocumont, Birac sur Trec, Allemans du Dropt, Casteljaloux, Langon et Landiras

091QLLR – Opérateur / Opératrice de conditionnement manuel
47 – MARMANDE
Conditionnement de pièces automobiles (radiateurs moteur et condenseurs) Reception de pièces et rangement en stock
Contrat à durée indéterminée
Durée du travail hebdomadaire 39H Horaires normaux
Salaire : Annuel de 21000,00 Euros à 22000,00 Euros sur 12 mois
Débutant accepté

091QLLC – Responsable de gestion comptable
47 – MARMANDE 
Gestion de la caisse Traitement des factures achats : contrôle, enregistrement, gestion des litiges et avoirs Règlement aux fournisseurs Elaboration des données nécessaires pour les tableaux de bord comptables mensuels Gestion de compte fournisseurs Déclaration de TVA Contrôle et lettrage des comptes Préparation des états et documents pour situation et bilan comptable Edition du stock mensuel et vérification des chiffres Déclaration d’échange de biens (DEB) Comptabilité analytique Facturation clients Relances clients Suivi des encours clients Génération des LCR Remise de chèques Lancement procédure suite impayé Gestion des comptes clients Gestion fournitures de bureau Gestion Xerox (Copieur) Gestion du courrier à expédier. Élaboration de tableaux de bord pour la Direction Gestion téléphonie mobile et fixe (matériel)
Contrat à durée indéterminée
Durée du travail hebdomadaire 39H Horaires normaux
Salaire : Annuel de 30000,00 Euros à 35000,00 Euros sur 12 mois
Expérience 3 ans exigé

091QLLN – Approvisionneur / Approvisionneuse logistique
47 – MARMANDE
Estimer les quantités de produits à commander à partir de l’état des stocks, des prévisions d’écoulement, de la périodicité des commandes et du délai de livraison des fournisseurs Déterminer les besoins de commande afin d’anticiper les risques de rupture Préparation et envoi des commandes de stock, fournitures atelier et conditionnement Veiller au respect de l’approvisionnement conformément aux conditions négociées par l’acheteur auprès des fournisseurs Chargée des échanges et du suivi quotidien des fournisseurs et sous-traitants, notamment avec les fournisseurs étrangers (échanges en anglais) Effectuer le calcul du volume des produits nécessaires par rapport aux stocks et aux capacités des zones de stock
Contrat à durée indéterminée
Durée du travail hebdomadaire 39H Horaires normaux
Salaire : Annuel de 25000,00 Euros à 30000,00 Euros sur 12 mois
Expérience 3 ans exigé

091PYPJ – Magasinier / Magasinière
47 – CASTELMORON SUR LOT 
Rattaché au Responsable technique, vos principales missions seront les suivantes : Gestion des stocks : commandes, réception, vérification, stockage et suivi/optimisation budgétaire; Suivi de l’utilisation des stocks et anticipation d approvisionnement ; Tenue et utilisation de la GMAO ; Etiquetage, classement et emballages des pièces ; Organisation et entretien des rangements ; Assurer un soutien au service et être en mesure d’effectuer des travaux de maintenance si besoin ; Respecter, appliquer et faire appliquer les consignes de sécurité et les procédures. Votre poste consiste donc à garantir l’adéquation entre le stock physique, informatique, comptable et aussi de vérifier la qualité et la conformité des marchandises lors de leur réception. Vous devrez également gérer les situations d’urgence tels que : les retards de livraisons, rupture d’approvisionnement, erreur dans la commande. vous avez acquis idéalement une première expérience similaire dans un contexte industriel.
Contrat à durée indéterminée
Durée du travail hebdomadaire 35H Horaires normaux
• Débutant accepté – expérience très appréciée
Formation
• Bac ou équivalent Electrotechnique – ou bac pro maintenance

091LCHG – Conducteur / Conductrice d’abatteuses
47 – ARGENTON
Vous travaillerez dans les massifs forestiers d’Aquitaine pour de la coupe de gros bois. Possibilité de formation préalable au recrutement pour les demandeurs d’emploi qui n’ont pas d’expérience en conduite d’engins d’abattage/débardage A la rémunération s’ajoute un panier journalier et la mise à disposition d’un véhicule de fonction pour vos déplacements du domicile aux sites d’intervention. Travail du lundi au vendredi.
Contrat à durée indéterminée
Durée du travail hebdomadaire 39H Horaires normaux
Salaire : à négocier selon profil
Déplacements : Quotidiens Régional
• Débutant accepté – si niveau de formation suffisant
Formation CAP, BEP exigé
Permis B – Véhicule léger Souhaité

091KNJF – Assistant / Assistante de gestion administrative (H/F)
47 – COCUMONT
Nous recherchons pour l’un de nos adhérents, un ASSISTANT DE GESTION H/F. Vous aurez pour missions : – Réaliser la paie via le site de la MSA (saisie des variables de paie en vue de des éditons de bulletins) et les déclarations de TVA – Effectuer les déclarations de douanes, les rapprochements bancaire, la facturation (clients fournisseurs/achats), les encaissements, et les relances – Gérer le courrier Une expérience dans le secteur agricole ou viticole serait un atout !
Contrat à durée déterminée – 9 Mois
Durée du travail hebdomadaire 35H Horaires normaux
Salaire : salaire suivant profil
Expérience 2 ans
Formation Bac+2 ou équivalent Comptabilité

091JWWM – Assistant / Assistante ressources humaines (H/F)
47 – MARMANDE
Missions principales : – Gestion du dossier des salariés (Entrées, Sorties, médecine du travail ) – Rédiger les contrats de travail – Etablir et transmettre les fiches de paies – DSN – Suivi des arrêts de travail et des dossiers complémentaires santé – Suivi des absences – Gestion des contrats des organismes sociaux – Concevoir et mettre en œuvre le plan de formation – Veille sociale Liste non exhaustive.
Contrat à durée indéterminée
Durée du travail hebdomadaire 17H30 Horaires normaux
Salaire : Grille CCNT66
Expérience 3 ans

091NVKT – Auxiliaire de vie à domicile (H/F)
47 – MARMANDE
Vous interviendrez au domicile des bénéficiaires des services d’aide et de soin sur le secteur de Marmande. Une qualification dans ce domaine d’activité (services à la personne, auxiliaire ou assistant de vie, etc.) est nécessaire pour pouvoir exercer ce métier. Indemnisation kilométrique pour les déplacements.
Contrat à durée déterminée – 6 Mois
Durée du travail hebdomadaire 30H Horaires normaux
Salaire : selon diplôme et grille indiciaire
Déplacements : Quotidiens Autre
Expérience Débutant accepté – si qualifié
Formation
• CAP, BEP ou équivalent Relation aide – DEAES, DEAVS, ADVF, BEP CSS, etc. Cette formation est indispensable
Permis
• B – Véhicule léger Exigé

090CBGG – Programmeur(se) (H/F)
47 – MARMANDE
Vous intégrerez le Bureau d’études d’une entreprise industrielle d’un secteur de pointe (aéronautique). Doté(e) d’une formation minimale de type BTS ERO ou supérieure, vous avez idéalement une connaissance du fonctionnement des machines d’usinage complexes (5 axes) à commandes numériques. Outre vos compétences techniques et votre maîtrise des outils numériques, votre capacité à vous intégrer à l’équipe et à vous mettre à la portée des différents interlocuteurs (production, clientèle, service qualité, etc. ) seront déterminantes pour réussir à ce poste.
Contrat à durée indéterminée
Contrat travail
Durée du travail hebdomadaire 39H Horaires normaux
Salaire : selon profil
Expérience 2 ans – milieu industriel
Formation
• Bac+2 ou équivalent Outillage – Minimum

091NVWG – Chauffeur / Chauffeuse de poids lourd (H/F)
47 – BIRAC SUR TREC
Vous effectuerez des transports nationaux en benne et fonds mouvant. Déplacement à la semaine . Votre prise de poste peut se faire au départ du département 28 (Eure et Loir, Région Centre)
Contrat à durée indéterminée
Durée du travail hebdomadaire 39H Horaires normaux
Salaire : Selon conv. coll Coef 150M + Frais
Déplacements : Quotidiens National
Expérience Débutant accepté
Formation
• Aucune formation scolaire Fimo fco – transport de marchandises Cette formation est indispensable
Permis CE – Poids lourd + remorque (= EC) Exigé

 091NDSF – Mécanicien / Mécanicienne automobile
47 – ALLEMANS DU DROPT
Vos principales missions seront : – d’effectuer les réparations, révisions, contrôles périodiques de véhicules automobiles particuliers selon les règles de sécurité et la réglementation ; – ainsi que d’effectuer des dépannages et des essais de véhicules sur route. – de veiller au rangement et à la propreté de l’atelier. Travail du lundi au vendredi midi
Contrat à durée déterminée – 3 Mois
Durée du travail hebdomadaire 35H Horaires normaux
Salaire : selon expérience
Expérience 2 ans

091LGLX – Agent / Agente de réservation
47 – CASTELJALOUX
Fonction : – Prise de réservation par téléphone – Réceptionner et saisir les règlements clients. – Conseiller le client sur sa réservation (activités, environnement, etc ) – Relance téléphonique des fournisseurs en vue de la réalisation des brochures diverses – Établir contrat fournisseur. – Établir contrat client. – Mise à jour de tableau Excel divers Idéalement vous avez une expérience ou une formation dans le domaine professionnel du tourisme
Contrat à durée déterminée – 6 Mois
Durée du travail hebdomadaire 35H Horaires normaux
Salaire : Mensuel de 1532,00 Euros sur 12 mois
Expérience Débutant accepté – expérience tourisme appréciée

090MBTY – Manoeuvre manutentionnaire
47 – GAUJAC
Vous interviendrez sur une ligne de production de cagettes: alimentation des distributeurs, tri, diverses opérations de manutention. Vous renforcerez l’équipe en place pour un pic d’activité saisonnière jusqu’à fin de saison (environ septembre). Vous travaillerez environ 45h par semaine (dispositif de récupération des heures -compte de modulation). Plusieurs postes à pourvoir très rapidement.
Contrat travail saisonnier – 2 Mois
Durée du travail hebdomadaire 35H Autre
45h / semaine (modulation)
Salaire : Horaire de 10,03 Euros
Expérience Débutant accepté

091QSVF  -Manoeuvre manutentionnaire
47 – FAUGUEROLLES 
Vous interviendrez sur une ligne de production de cagettes: alimentation des distributeurs, tri, diverses opérations de manutention. Vous renforcerez l’équipe en place pour un pic d’activité saisonnière jusqu’à fin de saison (environ septembre). Vous travaillerez environ 45h par semaine (dispositif de récupération des heures -compte de modulation). Plusieurs postes à pourvoir immédiatement.
Contrat à durée déterminée – 2 Mois
Durée du travail 35H Horaires normaux
Salaire : Mensuel de 1522,00 Euros sur 12 mois
Expérience Débutant accepté

091QWCX – Employé de commerce rayon bâti-matériaux H/F
33 – LANGON 
Mission : Sous la responsabilité du Responsable Bati, vous êtes chargé(e) de la mise en rayon des produits sur le parc à Matériaux. Vous êtes garant(e) de la bonne tenue des rayons (approvisionnement, balisage, propreté, information produits, prix) Vous accueillez, renseignez et accompagnez les clients et mettez tout en œuvre pour satisfaire leurs attentes. Le travail s’effectue principalement en extérieur. Profil : Vous êtes organisé(e) et appréciez le travail d’équipe. Votre dynamisme, votre rigueur et votre esprit commerçant seront des atouts pour réussir à ce poste. Une connaissance des matériaux et le CACES 3 sont recommandés.
Type de contrat
Contrat à durée indéterminée
Contrat travail
Durée du travail
36H45 Travail le samedi
Salaire
Salaire : Horaire de 10,03 Euros sur 12 mois
+ primes et mutuelle

090BVCY – Secrétaire médical/médicale en cardiologie (H/F)
33 – LANGON
Vous exercez les fonctions de secrétaire médical/médicale pour un cabinet de cardiologie. Vous maîtrisez parfaitement les outils bureautiques: – Word – Excel – Outlook – Connaissances logiciel cabinet médical souhaitées. Vous saisissez les compte-rendus audio. Vous connaissez la terminologie médicale et tout particulièrement les spécificités de la cardiologie. Vous devez impérativement maitriser l’orthographe.
Type de contrat
Contrat à durée déterminée – 12 Mois
Contrat travail
Durée du travail
14H Horaires normaux
Modulable
Salaire
Salaire : Horaire de 12,05 Euros

090XBFR – MRS – Opérateur régleur sur ligne d’embouteillage H/F
33 – LANDIRAS 
L’OPÉRATEUR RÉGLEUR (F/H) sera chargé(e) de préparer, mettre en route et conduire sa machine en fonction des ordres de fabrication afin de garantir la conformité des produits. En respectant les règles d’hygiène et de sécurité alimentaire, Il/elle devra être en mesure de détecter et analyser les dysfonctionnements ou les pannes et apporter les solutions correctives adaptées. Il/Elle effectuera les interventions de maintenance de niveaux 1 à 3 et réalisera la maintenance préventive de Niveau 1 et 2. Réunion d’information collective le 2 Septembre à 13H30 à Landiras – Des exercices d’habiletés seront programmés pour sélection. Inscription obligatoire pour participation : ** Contacter le 05.24.07.70.21 de 10h30 à 12H15 ou par mail : [email protected] ** Offre ouverte à toutes personnes même non inscrites à Pôle Emploi. CONTRAT EN ALTERNANCE (Professionnalisation ou Apprentissage) préparant certification reconnue d’Ouvrier de transformation en Industri
Type de contrat
Contrat à durée déterminée – 6 Mois
Cont. professionnalisation
Durée du travail
35H Travail en 3X8
INTÉRESSEMENT/PARTICIPATION
Salaire
Salaire : Selon votre âge + Cheque repas + CE
Déplacements
Déplacements : Jamais

d



Source link